Méthodologie

Méthodologie Ecriture d’invention

I) Définition

  1. Types d’exercices
  • Amplifier un texte (écrire ce qui précède ou ce qui suit par exemple)
  • Imiter (écrire à la manière d’un auteur)
  • Transformer (changer le genre d’un texte, passer d’un extrait romanesque à une scène de théâtre, etc.)
  • Créer (inventer, argumenter, critiquer)

 

  1. Objectifs
  • Exercice rhétorique complet, tester l’aptitude du candidat à élaborer un texte ayant une valeur littéraire mêlée à une réflexion poussée.
  • Avoir du style, montrer ses connaissances littéraires (utilisation des registres, des spécificités d’un genre, des figures de style, de procédés littéraires et des références littéraires)
  • S’il s’agit d’amplifier, d’imiter ou de transformer un texte : montrer qu’on a lu et compris un texte et percevoir les caractères singuliers de son écriture (style de l’auteur, pensée de l’auteur, etc.)

II) Analyse du sujet

 

  1. Décortiquer la consigne
  • Repérer l’objet d’étude (argumentation, roman, théâtre, poésie)
  • Trouver les mots clés
  • Identifier le genre du texte à produire (lettre, extrait romanesque, scène de théâtre, dialogue, prose, poésie versifiée, discours etc.)
  • Analyser longuement le texte source (registre, discours, figures de style, style de l’auteur, pensée de l’auteur…)
  • Etudier les contraintes (niveau de langue, focalisation…)

 

  1. Mobiliser ses connaissances
  • Lire et relire les ou le texte(s) du corpus évoqué(s) dans les consignes de l’écriture d’invention. Bien s’imprégner du (des) texte(s).
  • Reprendre l’objet d’étude identifié (théâtre, roman, argumentation, poésie) et lister les spécificités du genre évoqué dans le sujet (ex : argumentation : présence d’une thèse, d’arguments, de raisonnements, persuader ou convaincre…)
  • Lister les textes étudiés au cours du chapitre (ex argumentation : Montaigne, Voltaire, Olympe De Gouges, Simone de Beauvoir, Françoise de Graffigny…) et ceux qui vous viennent à l’esprit (issus de vos propres connaissances)

    III) Rédaction

  1. Fond
  • Structurer son texte
  • Amener une réflexion, ne pas oublier de montrer ses connaissances littéraires ! et son imagination.

 

  1. Forme
  • Faire bien attention à la présentation demandée
  • Relire, ATTENTION AUX FAUTES

METHODOLOGIE DISSERTATION

I) Présentation
a) définition

– disserter, discuter, porter un regard généraliste sur la littérature.
– Souvent il est question de l’étude d’un genre, ou d’un mouvement, ou des pouvoirs et des enjeux de la création littérature ou de la réception, de la place du destinataire.

b) rôle du candidat

– vous devez donc présenter une réflexion littéraire issue de vos connaissances, de votre culture générale, des textes du corpus et ceux étudiés en cours.

II) Brouillon

a) lecture

– relire le sujet

– identifier l’objet d’étude et lister les textes qui vous viennent à l’esprit(ceux étudiés en cours et ceux issus de vos connaissances personnelles).

– analyser les mots clés du sujet.

– reformuler le sujet (bien penser à ce que le sujet ne dit pas!)

– problématique : ATTENTION le sujet de la dissertation est différent d’une problématique !! C’est au candidat de proposer sa propre problématique définie à partir du sujet!!

b) questionnement

– analyse de la consigne : est-il question de réfuter, d’appuyer ou de discuter une thèse ?

– choisir un plan : – dialectique (oui/non/peut-être), la première partie de la dissertation consistera à valider la thèse avancée, puis à la réfuter pour finalement proposer une synthèse nuancée des deux (CE N’EST PAS LA CONCLUSION MAIS BIEN LA 3e PARTIE DE LA DISSERTATION).

– plan thématique (lorsque vous ne pouvez pas répondre par oui ou non au sujet posé). Chaque partie correspond alors à un aspect de la réponse.

– plan analytique (chaque partie correspond à une idée d’analyse)

– si le sujet est une citation : réfléchir à l’auteur de la citation (le genre pour lequel il est connu, son époque, le mouvement littéraire…) pour mieux comprendre son jugement.

III) Rédaction

a) présentation

– alinéas

– saut de lignes

(même règle qu’un commentaire : alinéa en début de paragraphe, même saut de lignes entre intro-1ere partie, 1er et 2e partie, 2e et 3e partie, et 3e partie-conclusion)

b) structure

– pas de « je »

– connecteur logique !

– Introduction : – accroche, amorce/ développer, expliquer le sujet, analyser son thème, définir les mots clés/ poser la problématique/ annoncer le plan.

– un paragraphe de dissertation se compose d’une idée, d’un exemple littéraire pour illustrer cette idée et d’une explication plus approfondie de l’idée et de son exemple.

– Soignez vos transitions !

– attention à vos exemples ! Soyez bien littéraires.

Méthodologie FICHE DE LECTURE

En titre, inscrire : titre de l’œuvre, auteur, année (de publication), genre.

I) CONTEXTE

a) Historique
(qls lignes sur le contexte historique, ce qui se passe en France durant la période d’écriture et de publication de l’œuvre étudiée) + mouvement littéraire.

b) Auteur
Donnez 4 informations (ou plus) sur l’auteur en plus de son nom, prénom et dates de naissance et mort.

Définissez son style.

II) L’œuvre

a) genèse

Expliquez à quel moment l’écriture de ce livre intervient dans la vie de l’auteur (et pourquoi).
Son genre et sous-genre.
Ses influences et qui il a influencé.

Ses sujets.

Sa visée.

b) Découpage

– Définissez époque, lieu, les décors, la durée de l’action.

– Faites le schéma narratif, notez bien l’événement déclencheur, classez les péripéties, faites voir l’élément équilibrant. Ne relevez que les choses essentielles.

– Analysez les personnages.

III) Réception

a) Avis

– Réception du texte étudié à l’époque où il est sorti puis par la suite.

– Donnez votre avis en qls mots, si vous avez aimé ou non, et pourquoi.

– A quels autres ouvrages cela vous a-t-il fait penser et pourquoi.

b) Citations

– Relevez des citations d’auteurs évoquant soit l’auteur soit la création littéraire en question.

– Relevez vos phrases préférées tirées de l’œuvre en question (ou les plus probantes, connues, fortes, révélatrices).

N’hésitez pas à aérer, mettre des couleurs et des émoticônes, rendez votre fiche ludique et agréable.

Méthodologie de l’oral

I) Comprendre l’exercice

a) définition

donner une analyse orale et construite d’un texte dans un français correcte. (commentaire à l’oral).

b) objectifs

– comprendre un texte.

– structurer une analyse.

– s’exprimer à l’oral.

– avoir une culture littéraire.

– capacités à se justifier (faire des parallèles, ouvrir son propos, élargir se réflexion).

II) Déroulement

a) Prévoir

– les textes en double exemplaires (et vierges).

– les documents associés à chaque chapitre.

– carte d’identité et convocation.

b) la préparation

– 30 mn de préparation autour d’une question sur un des textes étudiés pendant l’année scolaire.

– lire et relire le texte.

– noter les souvenirs qui reviennent de l’analyse faite en cours ainsi que les documents complémentaires (que vous avez le droit d’utiliser).

– rédiger complètement l’introduction (soigner son début!).

– faire un plan ac sous-parties (bien inscrire les citations et les numéros des lignes pour éviter la recherche, le flottement durant l’exposé). Si aucun plan ne revient à l’esprit, faire un plan linéaire (ex : 1ere grande partie = 1er paragraphe du texte, 2e grande partie= 2e paragraphe du texte etc.) MAIS risque de pénalité.

– utiliser des connecteurs et faire des transitions.

– ATTENTION au vocabulaire.

c) l’oral

– 10 mn d’analyse : exposé de son commentaire, de son étude du texte.

– LIRE LE TEXTE : – soit directement, commencer par ça.

– soit avant la problématique (après la présentation de l’extrait).

– Développement.

– conclusion.

– 10 mn d’entretien (Soyez malin ! Gardez le plus possible la parole ! Orientez l’entretien ! Ne jamais dire qu’on n’a pas lu une œuvre)

Méthodologie du commentaire

I) Au brouillon

a) lecture

– lire et relire le texte.

– se servir de son brouillon et tableau rempli pour la question de corpus.

– souligner dans le texte étudié les mots clés, la phrase principale.

– identifier l’objet d’étude.

– noter les spécificités du genre (ex : argumentation : directe ou indirecte, arguments, raisonnement, persuader ou convaincre).

– noter ses « 1eres impressions et éléments essentiels » (genre/auteur époque/thème thèse/objectifs/registres/ champs lexicaux/discours/situation d’énonciation/narrateur/ figures de style/ sentiments du lecteur/premières idées directrices).

POUR LES SECTIONS GENERALES en dégager la problématique et le plan.

POUR LES SECTIONS TECHNOLOGIQUES faire ce relevé avec en tête la problématique et le plan donnés.

b) à chacun sa méthode.

– méthodologie : analyse linéaire = faire un relevé linéaire des procédés de l’auteur (suivre le texte chronologiquement et analyser les phrases les unes après les autres).

– méthodologie tabulaire = faire un 2e tableau ( ATTENTION différent du corpus) :

Citation relevée

Procédés

Analyse

Plan (associer l’idée à une partie du plan)

– méthodologie par couleur. Pour les sections technologiques= associer un axe proposé à une couleur, puis souligner les phrases du texte, les procédés, dans la couleur adéquat.

Pour les sections générales, même idée, choisir une couleur associée à une 1ere idée, puis trouver les phrases qui correspondent à cette même idée et les souligner ac la même couleur.

– méthodologie carte heuristique (par schéma)

II) Construction

a) introduction

– pas de « je »

– amorce/accroche, donner envie au correcteur de lire sa copie, montrer sa culture, ses connaissances littéraires.

– présentation générale de l’œuvre et de l’auteur (s’aider du paratexte) puis présentation précise (ajouter le thème ainsi qu’un bref résumé de la situation d’énonciation).

– Amener la problématique (la lier à ce qui précède!)

– annoncer le plan

b) développement

– il consiste à analyser un texte, proposer des interprétations, étudier la langue et le choix des mots.

– entrer dans la mécanique textuelle du document avec sensibilité et recul.

– un paragraphe commençant par un alinéa = une idée puis une citation qui appuie cette idée puis une analyse plus précise avec l’étude de la citation (procédés et sens). N’oubliez pas la réflexion ! Soyez précis dans vos idées ! Evitez les généralités (ex : « cette citation montre bien la volonté de l’auteur de soutenir les femmes. » Oui mais comment ? Grace à quoi ? Et les soutenir dans quoi?)

– chaque idée illustre une partie de la réponse à la problématique, ne pas l’oublier !

– faire des transitions (entre intro et 1ere partie, entre les grandes parties, entre dernière partie et conclusion)

c) conclusion

– alinéa

– Reprise synthétique de l’essentiel de votre commentaire en répondant à la problématique.

– ouverture (faire un parallèle avec un autre texte, un autre auteur).

Méthodologie de la question de Corpus.

I) Lire et comprendre l’exercice

a) définition

Analyse construite de documents autour d’une problématique.

Elle se compose d’une ou deux questions sur :

– un document très long (ex : une nouvelle)

– trois à 5 documents (le plus souvent le corpus se compose de 4 documents dont une image).

– sur 4 pour les sections générales, sur 6 pour les sections technologiques.

– La longueur de la réponse est variable mais en moyenne : une copie simple.

b) objectifs

– vérifier la compréhension des documents

– amener la confrontation

– capacité à sélectionner l’information

– synthétise et structurer l’information

c) les types de question :

– sur le sens (ex : quel rôle du poète est défini dans ces documents…)

– sur le genre ou sur le type de texte ( ex : en quoi ce texte en prose est-il poétique?ou quelles sont les fonctions des descriptions présentes dans ce corpus ?)

– sur l’écriture (ex : quels registres sont utilisés ici?)

II) Rédiger et organiser sa réponse

a) brouillon

– faire un tableau (que vous pouvez compléter grâce au paratexte dès votre première lecture, pensez efficacité!)

Doc 1

Doc 2

Doc 3

auteur

Époque, contexte, mouvement littéraire

genre

Thème/thèse

Objectif/visée

Registre

Procédés (énonciation, temps, discours, figures de style…)

– lire et relire les textes !

– associez les documents à un des 4 chapitres

– soulignez les mots clés de chacun des textes

-complétez ac précision le tableau.

– reformulez la question

b) au propre

– registre soutenu

– citez bien les textes et les lignes (vous pouvez abréger une citation ac des crochets à l’intérieur desquels vous inscrivez des points de suspension)

– soulignez les titres des œuvres !

– pas de « je » !!

– ATTENTION NE JAMAIS ETUDIER LES DOCUMENTS LES UNS APRES LES AUTRES ! TOUJOURS LES CONFRONTER !!!

– introduction d’une question de corpus : commencez par un alinéa. Phrase d’amorce facultative mais fortement conseillée ! Présentation précise des textes (titre, date et mouvement,genre, auteur, thème très rapidement(ne pas se répéter si les documents évoquent le même thème).

– développement : chaque paragraphe commence par un alinéa et correspond à l’annonce d’une idée soutenue par une citation suivie d’une explication plus poussée (souvent dans l’explication mettre les procédés de la citation choisie)

– conclusion : commencez par un alinéa puis faites brièvement le bilan de votre analyse. Ouverture facultative mais fortement conseillée (ouverture possible sur le sujet de commentaire ou le sjet de dissertation)